Accueil

Menu Linux

Menu Windows

iPhone

I. Partie LINUX

  • Préliminaire

Introduction Linux

LiveCD Linux

  • Installation

LiveCD Ubuntu

Installation Ubuntu

Ubuntu sur Netbook

Installation sur support USB

Installation sans CD-ROM

Installations, mises à jour

Réinstallation/Migration version Ubuntu

Applications Ubuntu

Documentation-Aides

  • Aller plus loin

Arborescence Ubuntu

Recherche Ubuntu

Edition Linux

Terminal & Super Utilisateur

Commandes Linux (1)

Commandes Linux (2)

Utilisateurs, groupes, droits

Imprimante Linux

Compression-Archivage

Déplacer le /home

Fusion de deux /homes

Affichage graphique

  • Réseau

Connexion Linux

Réseau Linux

Paramétrage routeur

Répéteur Wifi

Analyse Réseau - Gestion parc

Partages Linux

Partage anonyme Samba

Exemple Partage Samba

Exemple Réseau NFS

Transferts Linux

Contrôle à distance Linux

Disque-Réseau

Serveur NAS DNS320

Serveur Linux

Serveur Ubuntu

Management serveur HP Proliant G6

OpenVPN

Sécurité Linux

Wake-on-LAN

Migration Linux Petite entreprise

Ubuntu One

  • Courrier

Courrier en Terminal

  • Utiliser des applications Windows ou d’autres OS

Virtualisation (1): VirtualBox

Virtualisation (2): Proxmox

Wine: Applications Windows sous Linux

  • Téléphonie VOIP

Asterisk, TrixBox

Elastix

Routeur double Wan

  • Maintenance, dépannage

Sauvegarde Linux

Synchronisation Linux

Rsyncd

Dépannage Ubuntu

Antivirus Linux

Grub

Grub2

Partitions Linux

LVM

Fichier fstab

Récupération de fichiers, partitions

  • BDD

BDD Linux

Access/MySQL

Talend Open Studio

II. Partie commune

Présentation

  • Internet

Navigation Internet

Thunderbird (1)

Thunderbird (2)

Thunderbird (3)

Courrier GMail

  • Création de site

Joomla

  • Bureautique

Open Office

  • Graphisme

Picasa

  • Photo

Photo: Théorie

Photo: Pratique

Diaporama, site photos

Retouche: Gimp

* Gravure

Gravure CD

  • Vidéo

TV Free sur PC

YouTube

  • BDD

Access/MySQL

III. Partie WINDOWS

  • Préliminaire

Logiciels Windows

Utilitaires Windows

  • Internet

Connexion Internet

Export OutlookExpress

Changement d'ordinateur

Agenda

Blog: Dotclear

Exploration/Dépannage Internet

  • Création de site

Joomla

Dreamweaver

  • Réseau

Partage Connexion

Partage Fichiers

Partage Imprimante

Transfert FTP ou SFTP

  • Dépannage

Prévention-dépannage Windows

  • Divers

Anti-virus

Installation périphérique Windows

Partitions Windows

Organisation disque dur

Sauvegarde-Synchronisation Windows

Putty

Contrôle à distance Windows

Récupération de fichiers, de partitions...

Il arrive à chacun d’effacer des fichiers ou même des partitions par mégarde. C’est pourquoi, il est recommandéde ne pas aller trop vite et de faire des sauvegardes avant de lancer des opérations importantes. Heureusement, il existe des outils pour réparer l’erreur ou, au moins, limiter les dégâts.

SystemRescueCD

Comme une partie des outils à utiliser fait partie de SystemRescueCD, autant le télécharger et graver le CD-ROM pour l’avoir en permanence sous la main. Pour télécharger SystemRescueCd-x86-1.5.2, aller à l’adresse http://www.sysresccd.org/Download.

Avant de se lancer dans l’utilisation de photorec ou de testdisk, il est conseillé de suivre les conseils éclairés donnés sur http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?pid=719028#p719028

Fichiers effacés

La récupération d’un fichier effacé part d’un principe simple… quand on supprime un fichier, c’est uniquement le pointeur vers celui-ci qui est brisé mais il n’est pas immédiatement écrasé par d’autres données. Le fichier est donc toujours physiquement présent sur le disque dur. Évidement, plus on attend avant de le récupérer un fichier, plus on a de chance qu’il soit écrasé ou détérioré par une nouvelle écriture.

A priori, il existe nombre de solutions. Trois solutions à essayer sont présentées çi-après.

Extundelete

Pour récupérer des fichiers effacés sur une partition formatée en ext, il existe un outil spécialisé, extundelete.

bzip2 -d extundelete-0.2.0.tar.bz2.tar.bz2
tar -xvf extundelete-0.2.0.tar.bz2.tar
  • Se déplacer dans le dossier créé
cd extundelete-0.2.0
  • Installer ensuite extundelete, en entrant les commandes suivantes:
    • ./configure, qui vérifie si les dépendances sont satisfaites (si non, message d’erreur)
    • make, qui compile le code source
    • sudo make install, qui installe.
  • Installer également e2fsprogs, e2fslibs et un compilateur C++ (build-essential et gcc)
  • Pour la récupération d’une partition, lancer la commande:
sudo extundelete /dev/sdxy --restore-all
  • Les fichiers récupérés sont enregistrés dans RECOVERED_FILES de son /home. Ils ont gardé leur arborescence, leurs noms et leurs extensions.

Foremost

Foremost est un outil en ligne de commande conçu pour la récupération de fichiers effacés.

Foremost fait partie des outils inclus dans le CD Linux System Rescue CD. Si on utilise le CD, commencer par monter la partition concernée. Pour identifier la partition concernée, on peut s’aider du contenu du fichier /etc/fstab, ou lancer Gparted ou bien la commande sudo blkid…

On peut également pour un cas simple, travailler à partir du système d’exploitation après avoir installé le paquet en cliquant ici apt://foremost.

  • Pour connaître les fichiers qu’il est possible de récupérer sur la partition sda1, entrer la ligne de commande :
sudo foremost -w -i /dev/sda1 -o /recovery/foremost  # l'option -o donne le chemin du dossier de récupération

Attention, le fichier /recovery/foremost/audit.txt listant les fichiers récupérables n’est visible qu’en sudo.

  • Foremost permet de spécifier le type de fichiers à récupérer avec l’option -t (type). Par exemple, pour récupérer des images JPG et GIF supprimées, il faut taper :
sudo foremost -t jpg,gif -i /dev/sda1   

Les fichiers récupérés sont classés par type output/jpg, etc… Ces fichiers ont alors perdu leur nom d’origine remplacé par une suite de chiffres, il faut donc les reclasser et les les rebaptiser.

Les principales options de foremost sont:

-i, suivi du chemin à récupérer

-o, indique le chemin pour la récupération

-t, suivi des types de format

-q, quick mode qui peut entraîner des occasions manquées (fichier inséré dans Word)

-w, write audit, sans extraction

Les formats connus comportent jpg, gif, png, bmp, avi, exe, mpg, wav, riff, wmv, mov, pdf, ole, doc, zip, rar, htm, cpp, all.

Foremost crée alors un répertoire nommé “output” (par défaut dans son "/home”: vérifier qu’il a l’espace libre nécessaire) dans lequel il place tous les fichiers récupérés. Évidemment, si les images ont commencé à être écrasées, on ne récupérere que des demi images mais c’est déjà ça…

  • Après une restauration, si on relance Foremost, on a un message d’erreur:
ERROR: /home/<login>/output is not empty, please specify an other directory or run with -T 

. Pour résoudre ce problème, on doit soit, vider le répertoire output, soit, ajouter l’option -T, soit, désigner un autre répertoire (par exemple, -o output-2).

Consulter si besoin http://linux.die.net/man/1/foremost pour l’utilisation.

Photorec

Photorec est un programme de récupération de données conçu pour récupérer des images perdues provenant de carte mémoire d’appareil photo ou de disque dur, d’où le nom de PhotoRec. Il peut aussi récupérer de nombreux fichiers perdus, tels que de la video, des documents et des archives stockés sur un disque dur ou sur un CD-ROM.

Installation

Pour l’installer, on peut installer le paquet testdisk par Synaptic, Photorec est une fonction incluse dans Testdisk.

Utilisation

On navigue dans les menus avec les flèches.

  • Il se lance alors par la commande sudo photorec. On désigne d’abord le disque et la partition pour la recherche,

  • Ensuite, le type. Pour les PC standard, choix par défaut INTEL/PC partition

  • la partie dans la partition à analyser

* le type de système de fichiers EXT2/3/4 ou FAT/NTFS…

  • préciser si les données sont dans la zone vide du disque ou sur le disque entier

  • le répertoire où sont les fichiers à récupérer
En fait, la sélection du répertoire est parfois illusoire, puisque les informations sur le fichier ont disparu, la recherche va en pratique se passer sur toute la partition, sinon même parfois sur tout le disque

.

  • pour sélectionner l’emplacement de la récupération, remonter dans l’arborescence pour naviguer en cliquant à chaque fois sur les 2 points, sélectionner enfin la destination.

On continue jusque /media/DONNEES350/PHOTOS/Recup_Maroc

  • entrer alors Y, la récupération se lance

En finale, on voit que l’on a récupéré 533 photos jpg.

Ces fichiers sont regroupés dans des répertoires recup_dir.1/ et recup_dir.2/

guy@AthosN:~$ ll /media/DONNEES350/Recup_Maroc/
total 112
drwxrwxrwx 1 root root 114688 2010-06-17 18:24 recup_dir.1
drwxrwxrwx 1 root root    496 2010-06-17 18:24 recup_dir.2

Le premier répertoire recup_dir contient 500 fichiers. Ces fichiers ont aussi perdu leur nom d’origine, ils sont de la forme:

guy@AthosN:~$ ll /media/DONNEES350/Recup_Maroc/recup_dir.1
total 822708
-rwxrwxrwx 1 root root 1688185 2010-06-17 18:16 f0000896.jpg
-rwxrwxrwx 1 root root 1742357 2010-06-17 18:16 f0004224.jpg
-rwxrwxrwx 1 root root 1640745 2010-06-17 18:16 f0007648.jpg
...

Le désordre constaté vient du fait que les répertoires de photos ont été supprimés plusieurs fois dans le temps auparavant.

Sauvegarder impérativement les fichiers retrouvés sur une autre partition ou sur un autre périphérique pour ne pas écraser au passage les fichiers recherchés

.

Tutoriel sur http://www.cgsecurity.org/wiki/PhotoRec_Etape_par_Etape

Partitions effacées ou table de partition endommagée

Pour récupérer une partition écrasée par erreur ou endommagée, l’outil recommandé est Testdisk. Stopper auparavant toute activité qui risquerait de détériorer davantage la situation. Plusieurs façons de procéder sont possibles:

1. Démarrer d’un CD-ROM Testdisk (ou SystemRescueCD) créé auparavant par gravure du fichier .iso,

2. Télécharger le fichier-image sur un autre PC

wget http://www.cgsecurity.org/testdisk-6.11-WIP.linux26.tar.bz2 

Graver ensuite l’image sur un CD-ROM et démarrer du CD-ROM,

3. Démarrer en LiveCD, installer testdisk par Synaptic et lancer Testdisk.

La procédure à suivre pour la réparation est donnée sur http://www.cgsecurity.org/wiki/TestDisk_Etape_par_Etape

L’application testdisk est également incluse dans les CD-ROM Knoppix. On peut donc utiliser Knoppix en lieu et place de SystemRescueCD. La version actuelle est la 6.0. Téléchargement sur ftp://ftp.free.fr/pub/Distributions_Linux/knoppix/
Il faut également mentionner d’autres outils intéressants:

  • ddrescue
  • gpart

Avant toute tentative de réparation, consulter l’excellente documentation http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?pid=4051745#p4051745

Testdisk

TestDisk est un utilitaire qui permet de récupérer des partitions effacées accidentellement (mauvaise manipulation, erreur, virus, …).

C’est un logiciel performant de récupération de données, conçu pour aider à la récupération des partitions perdues, la réparation des tables des partitions corrompues ou effacement accidentel de la Table des Partitions). TestDisk va retrouver les partitions perdues pour tous les systèmes de fichiers des OS courants.

Installation

  • Si l’ordinateur marche, l’installer directement (apt://testdisk
  • Sur un LiveCD, lancer Synaptic, rajouter le dépôt Universe, mettre à jour et installer le paquet testdisk.

Utilisation

  • Pour lancer Testdisk, lancer en sudo:
sudo testdisk 
  • Appuyer sur Enter pour créer le fichier de log,

  • Sélectionner le disque concerné, puis la partition

  • Choisir le type de partition (par défaut, Intel/PC partition)

  • Choisir l’opération à exécuter. Commencer par Analyse

  • On voit alors la structure du disque, appuyer sur Enter pour lancer Quick Search

  • Testdisk affiche les partitions trouvées

  • Si Testdisk trouve des partitions en double exemplaire, c’est le signe d’un problème de table de partitions. Continuer avec Deeper search



Sélectionner une à une ces partitions. Si l’une est marquée “bad”, la laisser marquée D (Deleted). Aller sur l’autre. Si la structure est “OK”, lister le contenu avec la lettre p et naviguer dans le contenu. Sortir par q et marquer la partition en L (logique) ou P (primaire) ou * (primaire bootable) selon le cas.

  • Si une partition est toujours manquante, sélectionner-la et cliquer sur Deeper Search pour continuer
  • Quand toutes les partitions ont été trouvées, cliquer sur Write pour écrire la nouvelle table des partitions

Documentation

 
 
recuperation.txt · Dernière modification: 2011/10/28 15:45 par guy
 
Recent changes RSS feed Creative Commons License Donate Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki